Consultations pour adultes et parents

Aide individuelle

Vous traversez un passage difficile : Se faire aider dans un travail sur Soi, un soutien ponctuel ?

Certains événements de la vie (séparation, deuil, maladie, attente d’enfant ou naissance difficile) attaquent particulièrement nos ressources habituelles. La tristesse, la souffrance « morale » sont normales ; mais quand anxiété, insomnies, tristesse s’installent durablement, il vaut mieux consulter pour obtenir un soutien psychologique adapté.

Les nouvelles formes de parentalité, les recompositions familiales, amènent différentes questions (partage de la garde, maintien de la relation parentale avec l’ex-conjoint, place éducative du nouveau conjoint, des grands-parents etc…).

Mon expérience de psychologue dans de nombreux domaines, et mon approche globale de la personne peuvent vous aider à retrouver un nouvel équilibre et davantage de sérénité dans le cadre d’un soutien psychologique.

Faire une psychothérapie

Pourquoi faire une psychothérapie ? Qui peut en bénéficier ?

Différentes raisons peuvent vous pousser à consulter votre psychothérapeute.

Pour donner du sens à sa vie, se découvrir, faire des choix vraiment personnels

Pour dépasser des difficultés ancrées qui restent actives et impactent négativement la vie actuelle (anxiété, stress, tristesse persistante, colère, etc…).

Pour se défaire de liens trop serrés avec l’histoire infantile (difficultés à faire des choix, répétition d’échecs etc…)

Pour débloquer un malaise qui parfois s’exprime par le corps.

Ma proposition de psychothérapie

Le type de psychothérapie que je pratique au sein de mon cabinet de Lyon 4e, vise à favoriser l’expression par la parole de ce qui fait problème, à mettre au travail les difficultés actuelles par la mise en lien avec votre histoire. Elle se déroule en face à face, et de manière individuelle.

Être ou devenir parent

En quoi un psychologue peut vous aider à « être ou devenir parent » ?

Être parent constitue une étape très importante dans la vie de celui qui en fait le choix. Il est parfois nécessaire de prendre un peu de recul pour retrouver confiance dans ses choix et ses décisions ; il peut aussi s’avérer nécessaire de se « réajuster » à l’enfant réel, différent de l’enfant idéalisé.

Mon expérience croisée de différents champs de formation et d’intervention professionnels en tant que psychologue, mon intérêt pour les questions de la parentalité me permettent de vous proposer une aide adaptée dans le respect et la confiance mutuels.

Quand les aléas de la vie bousculent votre projet de parent

Naissance difficile, grossesse non désirée, PMA, adoption, recomposition familiale, maladie, stress professionnel, naissance d’un enfant différent, homo parentalité, biculturalisme etc… il n’existe pas de parcours idéal ni facile.

Quand des événements s’imposent à nous, ou lorsqu’on vit une situation particulière, on peut essayer de faire au mieux avec cette nouvelle réalité, pour soi et pour ceux qui comptent pour nous.

Je vous propose mon aide, en tant que psychologue concernant la parentalité pour vous accompagner dans cette étape.

Être parent d’adolescent(e)

Votre enfant a grandi et entre dans l’adolescence…

« Impossible de se parler, ça dégénère tout de suite… » ; « Elle ne veut plus venir avec nous en week-end » ; » « Avec moi, il se braque tout de suite » ; « les repas sont devenus une épreuve de force » « Elle refuse de passer du temps avec nous et préfère ses jeux vidéo »  « Il est tout le temps sur les réseaux sociaux »

…et vous avez peut-être du mal à le réaliser et l’accepter !

La période de l’adolescence est désormais bien connue et analysée, mais reste souvent une période ardue pour le jeune, mais aussi pour son entourage.

Comment tenir une position « structurante », sans risquer de casser le lien ?

Comment faire une nouvelle « place » à cet adolescent(e) sans que toute la famille en pâtisse ?

Il est possible de vous faire aider ponctuellement par votre psychologue pour ado. Je peux vous aider à prendre de la distance, à relativiser et mieux cerner ce qui peut relever d’une négociation nécessaire pour que le jeune se sente reconnu et ce qui reste essentiel pour vous.

L’adolescence « à risque »

« Il//elle commence à sécher les cours » « Y a-t-il risque de décrochage scolaire ? » ; « …Impossible de l’éloigner des écrans, même la nuit » ; « Elle cherche à tout prix à maigrir est-ce de l’anorexie ? » ; « Entre-t-il/elle dans la dépendance (alcool, drogue) »

Parfois l’adolescent (e) se renferme vraiment sur lui-même et adopte des comportements inquiétants.

S’agit-il pour lui de tenter des expériences, ou est- ce un signe de souffrance réelle ?

A-t-il besoin de s’isoler ou est-il en train de s’installer dans un comportement pathologique ?

Ma formation initiale et les compléments que j’ai acquis en formation continue, me donnent des outils pour essayer d’évaluer à partir de nos échanges, si les comportements de votre adolescent relèvent plutôt d’un « passage adolescent » -parfois explosif- ou paraissent suffisamment inquiétants pour être pris au sérieux. L’aide d’un psychologue pour ado pour alors s’avérer nécessaire.